Les Assises ont lieu à la Maison de la Chimie, 28 rue Saint‑Dominique – 75007 Paris.

Le comité de pilotage des Assises est composé de représentants des grands opérateurs de la recherche au service de l’innovation sociale : AGIRCARRCO, Association France Alzheimer et maladies apparentées, CNAV, CNSA, Fondation de France, Fondation Plan Alzheimer et Fondation de l’Avenir.

1
14:00 16:00
Ateliers en parallèle

Quelles expérimentations, quelles études et recherches, quelles stratégies de dissémination pour :

ATELIER 1 : Des soins de santé adaptés et accessibles

  • Organiser une prise en charge de l’ensemble des facteurs pouvant avoir un impact sur l’autonomie et la qualité

  • Quels modes d’organisation et quels partenariats pour améliorer l’accueil à l’hôpital, l’accès aux soins palliatifs et la prise en charge des troubles psychiques ?

  • Promouvoir la recherche en médecine générale, notamment pour la santé des aidants ?


ATELIER 2 : Des thérapies non médicamenteuses ayant fait la preuve de leur efficacité

  • Evaluer de manière rigoureuse et adaptée les interventions qui ont montré des effets prometteurs ?

  • Déployer dans la pratique les interventions qui ont fait la preuve d’une efficacité

  • Transférer des compétences aux intervenants de première ligne et aux aidants familiaux


ATELIER 3 : Un cadre de vie sécurisant et étayant et des activités porteuses de sens

  • Adapter le cadre de vie à domicile et en établissement

  • Créer les conditions permettant aux personnes de pratiquer les activités qui font sens pour elles

  • Aménager les villes et les quartiers de demain afin d’améliorer leur accessibilité


ATELIER 4 : Une société sensibilisée, accueillante et à l’écoute

  • Mobiliser les acteurs de proximité pour permettre aux personnes en difficulté cognitive de rester intégrées dans la cité

  • Faire évoluer le regard de la société, notamment en sensibilisant les jeunes générations

  • Créer les conditions pour faire entendre la parole et les souhaits des personnes en difficulté cognitive

ATELIER 5 : Une nouvelle alliance entre recherche biomédicale et recherche en sciences humaines et sociales

  • Mettre le diagnostic plus précoce et le repérage des personnes à risque au service d’un meilleur accompagnement

  • Quelle épistémologie pour aborder cet « objet complexe » qu’est la maladie d’Alzheimer ?

  • Quelle information et quelle communication sur la recherche et ses résultats ? Avec quelle éthique ?

5
16:30 18:30
Ateliers en parallèle

Quelles expérimentations, quelles études et recherches, quelles stratégies de dissémination pour :

ATELIER 6 : Des aidants familiaux, professionnels et bénévoles compétents et soutenus

  • Donner aux aidants familiaux et aux personnes en difficulté cognitive des repères pour développer leurs compétences

  • Soutenir les aidants professionnels et bénévoles en optimisant leurs conditions d’intervention par de nouvelles compétences

  • Créer les conditions d’une collaboration fructueuse entre les différents métiers, les aidants familiaux et les bénévoles


ATELIER 7 : Des réponses adaptées aux besoins et aux attentes

  • Affiner et personnaliser l’analyse des besoins et des attentes pour apporter des réponses adaptées

  • Enrichir et diversifier les dispositifs d’accompagnement pour renforcer l’adhésion des personnes et de leurs familles

  • Anticiper les besoins de demain pour faire évoluer l’offre de services (dispositifs, métiers, modes d’organisation et de financemenent)


ATELIER 8 : Des dispositifs d’accompagnement coordonnés et accessibles sur tous les territoires

  • Réduire ou compenser les disparités entre les territoires par des stratégies de mutualisation et de coopération

-Faciliter l’accès aux dispositifs en améliorant la lisibilité de l’offre et en simplifiant les démarches pour accéder aux aides

  • Faire en sorte que les ruptures dans les parcours de vie n’entraînent pas des ruptures dans l’accompagnement


ATELIER 9 : Une réponse sociétale solidaire et respectueuse des droits

  • Anticiper les mutations que va nécessiter pour le monde du travail l’accroissement du nombre d’aidants familiaux en activitéprofessionnelle

  • Créer les conditions pour que les personnes en situation de handicap cognitif puissent exercer leurs droits

  • Permettre aux personnes qui le souhaitent de prendre des dispositions pour anticiper une perte d’autonomie

ATELIER 10 : La technologie : un objet pour la recherche et l’innovation sociale

Atelier organisé avec le soutien de la <span class="caps">FONDATION DE</span>&nbsp;L’<span class="caps">AVENIR</span>

  • Et si la technologie pouvait être au service de la proximité des soins ? L’exemple de la télé-médecine en EHPAD

  • Des appartements intégrant des aides techniques et technologiques pour compenser la perte d’autonomie

  • L’usage des robots comme médiation pour favoriser la réalisation des soins ou l’implication dans une activité de réhabilitation